Adresse et heures d'ouverture

Adresse : ancien foyer rural (rue du Canal d'Algues), 30460 Lasalle

Tél : 04 66 83 99 14

Heures d'ouverture : Lundi 10-12h, Mardi 16h-18h, Mercredi 10h-12h et 14-18h, Vendredi : 16h30 - 18h , Samedi 10-12h
Jeudi (fermeture pour travaux collectifs)

"Regardez le spectacle de ces murs : c'est comme une bibliothèque dans la montagne. Regardez une bibliothèque : c'est comme un mur et qui tient des choses capitales. Nous avons besoin de livres et de pierres" (Patrick Cabanel)

15.1.19

Walt Whitman, un poète américain



Pour beaucoup, Walt Whitman et Emily Dickinson sont les deux piliers de la poésie américaine du XIXe siècle. Plus particulièrement, la poésie de Whitman paraît intrinsèquement américaine. Le poète évoque une Amérique ordinaire d'une voix résolument américaine (cf. usage du vers libre). La force de sa poésie semble procéder des émotions vives qu'il suscite grâce à l'intelligence de son verbe. Whitman recourt à la répétition pour susciter un caractère hypnotique dans ses textes : cette répétition crée la force de sa poésie, qui inspire plutôt qu'elle informe. Ainsi vaut-il mieux lire sa poésie à haute voix pour en sentir tout le message.

... Dans les années 1970, le mouvement d'émancipation homosexuel fit de Whitman son chantre, en se référant à ses idées subversives et inverties et en le comparant à Jean Genet pour son amour envers de jeunes hommes ouvriers (We Two Boys Together Clinging). Les poèmes « Calamus » notamment, rédigés à la suite d'une relation brisée (vraisemblablement homosexuelle), contiennent des passages qui furent interprétés comme le « coming out » d'un homosexuel. Le titre seul de ces poèmes trahit déjà leur connotations homosexuelles aux initiés, puisque la Calamus est une plante qui tient son nom du dieu Calamos, qui selon la mythologie dut endurer la mort de son jeune amant Carpos.

(Wikipédia)

"Quatre mots pourraient illustrés "Feuilles d'herbe" : camaraderie, courage, contentement, espoir. "Feuilles d'herbe" est la grande oeuvre de Whitman. L'oeuvre du poète américain d'où sont issus tous les poètes par la suite en désaccord avec la morale officielle, les gouvernement, bref, la société."

Michel Déon (cliquez pour accéder à l'émission de France Culture)

11.1.19

Les "mots dits" au printemps des poètes : le 29 mars à la médiathèque de Lasalle (18h)

Enki Bilal

 ANNONCE ...


"Vous avez deux mois et 20 jours pour vous préparer" vous dit Enki Bilal... "Le vendredi 29 mars 2019 à l'heure de l'apéro (18 h) à la médiathèque intercommunale de Lasalle, ce sont vos voix que vous ferez entendre :
- vous qui écrivez de la poésie (en vers ou en prose),
- vous qui lisez de la poésie,
mais, dans les deux cas, vous qui aurez mémorisé le texte que vous allez nous dire (et pas nous lire !) après l'avoir fait "vôtre" en le répétant dans le secret de l'alcôve, du bureau, de l'ascenseur, de la cuisine, du garage, des allées du magasin "Utile", au volant de votre voiture, dans les buissons, les sentiers, le jardin, où vous voulez... Parlée, chantée, déclamée,  faites que la poésie se mêle à la trame de votre pensée et de vos émotions pour s'inscrire dans votre mémoire pour un jour ou pour toujours..."

Imaginez-vous : un village entier saisi de frénésie poétique pendant deux mois et demi?

Une strophe, un paragraphe, deux lignes, une page, peu importe ce que vous aurez pu retenir mais vous allez le dire "de mémoire" et "par coeur" !

Et oui, c'est ce "coeur" qui compte : toc ! toc ! toc ! Entendez-vous ? Le coeur vous en dit ? Rejoignez-nous pour ce moment collé-serré entre vos coeurs et nous...

Sans inscription ni formalités, sans diplôme ni certificat d'aptitude, venez dire ce que vous avez sur le coeur !

Rendez-vous le dernier vendredi de mars à 18 h ! A vos recueils ! Prêts ?

9.1.19

"Aux origines des colonies"

Association Even





Bonjour à toutes, à tous, et très bonne année 2019!!

Notre prochaine rencontre autour de "Notre héritage grec", initialement prévue le 6 janvier, vous est finalement proposée le dimanche suivant, 13 janvier, de façon à permettre à ceux qui le souhaitent d'assister aux rencontres judo-chrétiennes qui ont lieu ce 6 janvier.
Je remercie ceux qui nous ont informés par mail, ce qui nous permettra de tenir compte aussi des prochaines dates.

Au plaisir donc de se retrouver chez Anita et Claude, autour du thème:
"Aux origines des colonies".

Même lieu pour se garer, route Ste Croix de Caderle, en bas du terrain, et quelques bancels à grimper jusque chez nous.
Possibilité de parking en haut, chemin de la Mouthe, pour 4 voitures. Il vous suffit dans ce cas de réserver votre place par mail.
Pour tous renseignements: Claude Leroy 06 20 93 54 45

8.1.19

Les pâtes dans la littérature ... et dans l'assiette !

Des pâtes locales à Lasalle (Utile) ...


"Les pâtes… c’est le royaume suprême de la forme. C’est de la forme que naîtra le goût.
C’est là qu’on s’aperçoit que l’arrondi a un goût, le long et le court ont un goût, le lisse et les stries aussi. C’est parce que la vie elle-même est si diverse et si compliquée qu’il y a autant de formes de pâtes. Chacune d’elles renvoie à un concept. Chacune va raconter une histoire. Manger un plat de spaghettis, c’est comme imaginer le désarroi d’un être plongé dans un labyrinthe, dans une entropie inextricable de sens, dans un sac de noeud. Il lui faudra de la patience et un peu de dextérité pour en venir à bout. Regardez comment est fait un plat de lasagnes, vous n’y verrez que la couche apparente, le gratin qu’on veut bien vous montrer. Mais notre individu veut voir les strates inférieures, parce qu’il est sûr qu’on lui cache des choses profondément enfouies. Pour s’apercevoir peut-être qu’il n’y a rien de plus qu’en surface. Il n’y a rien de plus creux, de plus vide, et de plus mystérieux que dans un simple macaroni. En revanche, le ravioli, lui, renferme quelque chose, on ne sait jamais vraiment quoi, c’est une énigme dans un coffre qu’on n’ouvre jamais, une boîte qui va intriguer notre sujet par ce qu’elle recèle.
"
Tonino Benacquista 
...